Combien de fois nous pensions pouvoir compter sur nous-mêmes, sur notre force d'esprit ou physique et sur une hypothétique bonne étoile qui ferait que nous serions à l'abri de toutes choses fâcheuses et que la lumière brillerait forcément pour nous. 

Je m'explique. Quand j'étais enceinte de mon premier enfant, dans un accès d'orgueil et de bêtise, je me suis bêtement dit dans ma tête que mon fils sera le plus beau, le plus intelligent des garçons et fera les plus grandes et les plus brillantes études. C'est des pensées diriez-vous naturelles pour tous les parents, sauf que il y avait quelque chose de dérangeant dans cette pensée là. J'étais dans un état de colère vis-à-vis de quelques personnes dont je tairai ici le contexte, et cette pensée n'était pas propre, n'était pas si innocente que çà, puisqu'elle était empreinte de vrai orgueil. 

Mon fils est né. Il est vraiment le plus beau des garçons, il est très intelligent, mais il a d'énormes difficultés dans sa vie

Je me mords les doigts chaque jour de mon péché d'orgueil. Cette situation m'a remise à ma place, et me conforte dans l'acceptation que nous sommes responsables de notre vie, mais nous ne maîtrisons pas tout, et n'avons pas la main sur tout. Cette situation me conforte dans ma foi dont je tairai aussi les tenants et aboutissants, mais au final, tout çà me rend humble et modeste. 

Plusieurs fois, j'agis avec orgueil et regarde les choses et les gens de haut, mais je suis systématiquement remise à ma place. 

Heureusement ! 

Vous voyez de quoi je veux parler ? Etes-vous confrontés à ce genre de pensée ?